Malaga blog

Subscribe

Concert de Kiko Veneno à Malaga

January 04, 2011 By: malaga Category: Malaga

A la différence de la plus part des hommes de son époque nous savons que Karl Marx, dans sont très difficile exile londonien, traita ses filles depuis leurs plus tendre enfance comme des futures adultes intelligents. A la petite Eleanor, comme avant à ses grandes sœurs, il lui lut tous Homère, Shakespeare, la chanson des Nibelungen, Gudrun, Don quichotte, les milles et une nuits et beaucoup d’autres grandes œuvres  des la littérature et de la pensé. Des thèmes qui auraient été tabou pour les enfants d’autres familles victoriennes de classe moyenne, comme l’athéisme et le socialisme, non seulement étaient permis mais aussi encouragées.

kiko veneno

En même temps, il aimait les emmenées à la messe pour qu’elle écoute de la musique. L’écrivain britannique Francis Wheen raconte, dans sa belle et stimulante biographie de Marx, qu’après l’une de ces sorties familiales pour écouter une messe chantée dans une église catholique-romaine, lorsque Eleanor avait environ 5 ans, celle-ci démontra toutes l’étendue de son impressionnante préciosité en confessant qu’elle avait certains doutes au sujet de la religion. Son père essaya alors d’éclairée la situation en élucidant avec patience l’histoire du charpentier qui fut assassiné par les riches. Il dit à la jeune Eleanor : “on peut pardonner beaucoup de choses au christianisme”, “Car il nous à apprit l’adoration de l’enfant ”.

En Espagne l’exaltation de cette adoration de l’enfant qui émouvait tant le grand penseur allemand ce célèbre le 6 janvier, jour de l’épiphanie où l’on commémore selon la légende chrétienne le jour où les trois rois mages ou savants d’orient arrivèrent à la crèche de Belén où était né l’enfant Jésus, une transposition du mythe païen de la naissance du soleil avec le début de l’hiver, pour lui donner des présents de résonances alchimiques.

Dans la ville de Malaga l’année qui vient, ceux qui veulent continuer d’une façon plus cryptique l’adoration de l’enfant, peuvent le faire le 7 janvier en assistant au concert du charismatique et génial Kiko Veneno, qui à sa façon est aussi un dieu et un soleil pour beaucoup d’andalous. En plus pour rester sur les parallélismes religieux, il y a peu de musiciens en Espagne qui résume si clairement et catégoriquement certaine des acceptions fondamentales du mot espagnol “ gracia” (grâce). C´est-à-dire : La faveur surnaturel et gratuite que la divinité concède à l’homme, la capacité de quelque chose ou de quelqu’un de faire rire, la qualité ou l’ensemble des qualités qui font de quelqu’un une personne agréable et séduisante et l’habilité et l’aisance dans l’exécution d’un mouvement.

Tous ces dons thésaurise Kiko Veneno, peut-être un des auteurs les plus importants et décisifs de toute l’histoire de la musique populaire espagnol contemporaine. Quelques un de ses disques, comme son premier album le mythique Veneno (1977) enregistré avec les frères Rafael et Raimundo Amador, sont des pierres angulaires de cette histoire dont la réputation ne cesse de grandir.

 

Paul Oilzum Only-apartments AuthorPaul Oilzum

Si tu loue un des appartements à Malaga et que tu es intéressé par le charme et la grâce ne manque pas son concert le 7 janvier à 22 heures à la salle Vivero de Malaga (Rue Parauta, zone industrielle La Estrella)

Contactez-moi 

Pablo Only-apartments TranslatorTraduit par: Pablo
Contactez-moi

Bookmark and Share:

Leave a Reply